Le Monde de Désolation

desolationwithicons2.jpg

Bunk 99

On raconte que Bunk 99 était réservé pour les personnes les plus importantes de l'Ile avant la catastrophe. L'endroit est encore très peu exploré et le building principal est barré depuis des générations.

Capital City

La plus grosse "ville" des Iles de Désolation. Les habitants vivent dans de minuscules appartements construits avec des restes de matériaux de constructions et de métal. Capital City est le centre du commerce des Iles, on peut y trouver des artisans et des marchands, mais elle est aussi l'hôte de sans-abris et de gangs qui vendent leur protection aux plus offrants. L'amalgame de communauté est reconnu pour son ambiance mal famée et l'ambiguïté de ses lois, en gros; Rien n’est illégal si ce n'est pas fait publiquement. Une seule loi est absolue à Capital City: On ne fait pas de commerce avec les Bots, autrement la prochaine chose que l'on saura c'est qu'ils auront pris le contrôle...

Death's Reach

À part pour les chasseurs de trésors et cultistes, Death's Reach est généralement évité par tout le monde et même ceux-ci ne s'aventurent jamais au milieu de l'Ile. L'Ile a une longue histoire de personnes qui en reviennent fous. On y raconte des évènements sans raison logique et des histoires d'horreur. L'environnement lui-même est dangereux et il semble que tout (végétation, animaux, cultistes, même soi-même) semble essayer de te tuer. Par contre, on y retrouve de vieilles ruines qui cachent des trésors sans prix.

Freedom Fort

La base du plus gros système militaire de Désolation. Le fort agit plus comme un gang qui cherche à imposer sa vision de Désolation, tandis qu'eux se voient comme les héros de Désolation qui cherchent à imposer le bien et l'ordre. Ils fonctionnent avec des rangs bien définis. N'importe qui peut s'y joindre, mais ce n'est pas tout le monde qui réussit à gravir les échelons. Les habitants du fort ont construit leurs habitations autour d'anciennes tours de guet et de fortifications.

Les Docks

Cette colonie est construite dans des conteneurs d'expéditions ainsi que des épaves de bateaux empilés les uns sur les autres. On peut y trouver des swashbucklers modernes ainsi que des postes de traite et des compétitions de chasse aux mutants marins. Les habitants des Docks ont su garder quelques savoirs sur comment construire ou du moins, réparer des bateaux. Les quelques bateaux encore navigables se retrouvent donc dans cette colonie. Les marins des Docks sont donc un outil primordial pour l'envoi de ressources. Il est très rare que des expéditions soient envoyées hors de Désolation, parce que le taux de réussite de ces expéditions est extrêmement bas et ceux qui reviennent de ces missions racontent que les Iles sont entourées de bancs de brouillard et de dangers.

La Scrapyard

Une grosse colonie reconnue principalement pour deux choses: Leur technologie "avancée" composée principalement de junks raboutés l'un à l'autre et pour le Annual Bot Fight Festival (Bot-Fest) dans une énorme arène construite pour l'occasion. Bot Fest est devenu un évènement prisé sur l'Ile, et celui qui a apporté le Bot gagnant se voit richement récompensé. Les habitants se sont construits des habitations à partir de vieux autos, autobus et autres souvent empilés les uns sur les autres. Les habitants du Scrapyard ont tendance a compter sur les raids pour acquérir leurs ressources. La personne en charge est appelée le "Ringleader" et cette personne porte ce que l'on appelle le "Power Gauntlet," qui serait en fait la dernière clé servant à contrôler l'ancienne machinerie. Les Bots évitent la Scrapyard à tout prix, parce que la colonie est en plein essor d'esclavage des Bots.

Les Wilderlands

Une région peu explorée où la végétation et la faune sont reconnues comme étant extrêmement dangereuses, mais extrêmement riches en ressources végétales et animales. Les Wilderlands abritent aussi plusieurs petites tribus qui répriment la technologie à un degré ou autre. Les membres des tribus sont endurants et ingénieux, les autres habitants de Désolation ont tendance à éviter les conflits avec eux, surtout sur leur propre terrain.

The Plant

L'ancienne centrale nucléaire qui, autrefois, fournissait l'Ile en électricité. Aujourd'hui elle est envahie par des Bots de classe 1 qui n'ont jamais arrêté de travailler. Arrêter de travailler couperait leur pouvoir et perdre le pouvoir les éteindrais. The Plant fonctionne comme un hive mind, où les bots sont des fourmis travaillant sur leur colonie ensemble. Tout comme des fourmis, les Bots sont extrêmement dangereux contre les envahisseurs. Plusieurs Bots plus évolués habitent The Plant aussi, mais leurs mémoires sont effacées dès qu'ils en sortent.

Le Monde "Moved On"

Le monde “moved on”. C’est ce que ma mère me disait quand j’étais jeune, avant que je la perde. Quand j’étais petit, elle me racontait des histoires farfelues de meilleurs jours. D’un temps où les anciens vivaient dans de gros buildings, où tout le monde avait de l’électricité et quand la nuit était moins noire. Apparemment, dans ce temps-là, t’étais même pas capable de voir les étoiles tellement les lumières des ville étaient claires.

 

Les anciens racontent qu’un jour, une catastrophe a frappé le monde, une apocalypse. Même les anciens s’entendent pas sur c’était quoi cette apocalypse, ni de ça fait combien de temps. C'était quoi? Un nuke? La réalité qui s’est déchirée…? Quoi qu’il en soit, comme ma mère disait « The World Moved On » puis nous a abandonné en arrière.

 

Apparemment, les quelques voyageurs qui ont réussi à se rendre sur le Mainland disent qu’on a été chanceux ici, parce qu’on est sur des Iles. Apparemment, c’est plus grave sur Mainland.

 

Pourtant, la vie est rough ici. Les quelques tribus et factions qui habitent nos Iles sont toujours en train de compétitionner pour les ressources qui nous restent. Et à chaque fois qu’on semble capable de bâtir quelque chose, t’as toujours quelqu’un de jaloux qui vient essayer de te le voler.

 

Le World a mové on, ha! Même les noms de nos Iles sont perdus dans le temps. Mais y’est pas question d’abandonner, ma mère a pas élevé un quitter. Je suis un Survivant et demain m’appartient!

© 2023 by Benoit Deneault.

  • Facebook Social Icon